Travailler de 16 à 18 ans

Que l’on souhaite gagner de l’argent de poche ou s’insérer le plus tôt possible sur le marché du travail, il est à noter que les mineurs sont soumis à une réglementation spécifique. Voici un rappel des principaux points ci-dessous.

La paie

Il faut tout d’abord faire la distinction entre les personnes qui sont des apprentis et les autres

  • Pour les apprentis, la rémunération va varier en fonction de l’année. En première année, la rémunération sera de 25% du smic, 37% l’année d’après et 53% pour la troisième année
  • Pour les personnes qui ne sont pas des apprentis, la rémunération devra être comprise entre 80 et 90% du SMIC, selon l’âge du mineur.

La durée de travail

  • Le mineur ne pourra pas travailler plus de 8 heures consécutives par jour et n’est pas autorisé, sauf exception, à travailler entre 22h et 6h
  • Il n’est pas possible de travailler plus de 35 heures par semaine
  • Le salarié mineur devra avoir deux jours consécutifs de repos

L’accord parental

L’autorisation des parents ou tuteurs sera obligatoire pour valider le contrat.

Les exceptions

Bien souvent, les exceptions sont dues aux conventions collectives qui ont pour but de créer des règles spécifiques à un domaine. En boulangerie par exemple il est autorisé de faire travailler les mineurs entre 22h et 6h du fait que ce soit indispensable pour le bon fonctionnement du métier.

Quels types de job peut-on faire ?

Si le but est de travailler à court terme, la démarche la plus simple est de demander à son entourage s’ils ont des jobs. Les mairies peuvent aussi proposer des missions de court terme.

Si le souhait est de s’insérer le plus tôt possible sur le marché du travail, le mieux à faire est d’opter pour un CAP, BEP ou bac pro qui vont permettre d’acquérir les compétences nécessaires propres à secteur particulier en mettant l’accent sur des expériences professionnelles.

Emploi des jeunes

Source : www.adzuna.fr / 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.