Comment réussir un doublage de voix ?

Le doubleur de voix est la personne qui incarne une autre dans un scénario quelconque de film ou de dessin animé ou d’une publicité. C’est un métier passionnant quoiqu’il soit exigeant, car rien ne doit être laissé au hasard. Se mettre dans la peau d’un individu pour interpréter sa voix et ses gestes naturels n’est pas du tout un travail facile. Il faut s’y habituer pour arriver à de bons résultats.

Encore, il faut absolument posséder un talent vocal pouvant amener à être un comédien de doublage. Cette voix particulière est la source exclusive de concrétiser un projet pour s’accaparer de cet art. L’intéressé est tenu de consacrer son temps et son énergie pour devenir un comédien professionnel. Il doit être extrêmement persévérant et faire preuve d’attention particulière pour que les résultats soient tangibles.

Mais avant d’en arriver là, il faut investir toute sa potentialité et franchir des étapes qui sont relativement adaptées à la formation : développer sa technique et se faire connaître.

doublage de voix

Développer une technique vocale

Si les circonstances le permettent, la première étape serait de bien lire le texte et le faire à haute voix. Se consacrer ainsi à des moments réguliers avec comme objectif de travailler l’intonation et la modulation de la voix est plus qu’idéal.

La formation doublage se fait à travers la littérature pour avoir une souplesse vocale. En second lieu, on se doit d’enregistrer la voix pour pouvoir faire une restitution. Le principe est de repérer les défauts et lacunes durant l’enregistrement pour envisager une amélioration. C’est un outil destiné à l’arrangement en évitant les changements de voix à chaque étape. Ensuite, pour avoir une force vocale, il faut avoir du souffle, même pour passer visiblement d’une voix à l’autre : c’est le principe qui est basé sur la physiologie de la voix.

Une autre technique est de pratiquer des exercices vocaux en entretenant la voix par un échauffement avant chaque entrainement pour ne pas l’irriter. L’acteur est ici conseillé d’adopter une bonne posture en se tenant bien droit avec les muscles détendus. On peut enchaîner les techniques en cherchant à interpréter des célébrités pour mieux identifier sa propre voix. L’étape suivante n’est qu’une suite logique des précédentes consistant à improviser. Alors, il est nécessaire d’incarner un personnage simple à mettre en scène.

Pour en finir, le mieux c’est d’évoluer dans une formation d’art dramatique, mais aussi de suivre des cours de chant. Plus tard, le public saura imaginer la scène simplement en écoutant la seule voix.

Se faire connaître du grand public

Quand il faut utiliser des supports de démonstration, c’est pour les envoyer aux éventuels clients et aux studios d’enregistrement. Dans ce cas, un bon enregistrement exempt de tout parasite est aussi un bon signe de professionnalisme.

C’est la nécessité de travailler dans un endroit calme et loin des nuisances sonores qui pourraient affecter la performance. En principe, les supports sont soigneusement préparés pour indiquer les informations personnelles, dont les diverses coordonnées avec les expériences professionnelles. Pour augmenter sa crédibilité, il est préférable d’accompagner les accessoires d’un curriculum vitae même par le biais des plateformes numériques et les réseaux sociaux. En tout cas, le comédien de doublage n’a pas à envoyer une photo, seule la voix peut suffire en tant que critère de sélection dans les pièces théâtrales ou dans les radios du quartier.

Après la formation doublage, se faire représenter par une agence de promotion est aussi importante. Celle-ci gère tout ce qui est relatif à la carrière et donc facilite l’obtention de contrat moyennant la perception d’une commission.

Se faire connaître par le public signifie avoir pris la peine de construire une identité numérique en développant sa présence en ligne, sur les réseaux sociaux. Dans toutes ces étapes à franchir, le comédien de doublage doit s’armer d’honnêteté et de sagacité.